Freddie Mercury et Queen Fan club France et Région Bourgogne

Freddie Mercury Forever

Article de Closer sur un détail qui aurait causé la mort de Freddie Mercury

AUTOPSIES DE STARS. Freddie Mercury, le détail sordide qui a causé sa mort a-t-il été oublié par le légiste ? 

Farrokh Bulsara, plus connu sous le nom de Freddie Mercury, est mort à 45 ans le 24 novembre 1991. Si la cause de sa mort est connue de tous, un détail semble avoir été oublié par l'histoire.

Par Marine L

 

Légendaire, mythique, iconique. Et immortel, malgré sa disparition le soir du 24 novembre 1991. Freddie Mercury a laissé une empreinte indélébile sur le vaste univers de la musique et sa voix unique continue, plus de 30 ans après sa mort, à résonner partout dans le monde. Si la voix de Freddie Mercury est ce qui l'a fait connaître, la personnalité du chanteur de Queen a également contribué au mythe, ainsi que son histoire déchirante jusqu'à ses derniers soupirs. En effet selon un extrait du livre publié par son dernier compagnon, Jim Hutton, la mort de Freddie Mercury s'est révélée particulièrement difficile, en grande partie parce que son état de santé s'est dégradé sur plusieurs années à cause du sida. Dans le livre Mercury and Me, Jim Hutton fait cependant part d'un détail qui n'a été mentionné nulle part ailleurs, même pas dans le rapport du médecin qui a constaté la mort du chanteur.

 

Une mystérieuse fracture

En couple avec Freddie Mercury depuis 1985, Jim Hutton a publié en 1995 le livre Mercury and Me, qui revient sur les sept années que les deux hommes ont passées ensemble, jusqu'à être séparés par la mort de Freddie Mercury. Dans ce livre, l'homme que Freddie Mercury appelait "son mari" raconte précisément sa version des dernières heures de son compagnon, dans laquelle il décrit un incident qui pourrait se trouver à l'origine de la mort. Selon un extrait, "Freddie s'est réveillé à 6h du matin et a chuchoté ce qui deviendra ses derniers mots : "pipi !". Il voulait que je l'aide à aller aux toilettes. Il avait l'air terriblement faible et il fallait que je le porte. En le redéposant sur son lit, j'ai entendu un craquement horrible. On aurait dit qu'un des os de Freddie venait de se casser comme la branche d'un arbre. Il a hurlé de douleur et a commencé à convulser".

Cet incident involontaire pourrait avoir une importance cruciale dans la mort de Freddie Mercury, et ce à cause des événements qui ont suivi. Dans son livre, Jim Hutton explique qu'il a alors appelé Joe Fanelli, un ex-petit-ami, afin qu'il vienne l'aider à calmer Freddie pendant ses convulsions - une tâche qui s'est avérée difficile. "Joe a dit à Freddie de se calmer, puis une des mains de Freddie a attrapé Joe à la gorge. C'était comme un homme en train de se noyer et de suffoquer. Joe a fini par se libérer et Freddie s'est calmé. Epuisé, il s'est ensuite endormi". Malheureusement à ce moment-là, Freddie ne venait pas de plonger dans un profond sommeil réparateur, mais de sombrer dans le coma.

La cause officielle de la mort de Freddie Mercury

Peter Freestone, l'assistant personnel et ami de Freddie Mercury, a rejoint Jim Hutton et Joe Fanelli peu de temps après avoir été appelé par Joe. "Il avait l'air très anxieux au téléphone et il m'a dit de venir immédiatement. Je n'ai pas eu le courage de demander si Freddie était mort. Quand je suis arrivé dans sa chambre, il était dans le coma. Il avait eu une crise de rigidité musculaire et il était allongé très raide, avec la tête posée à un angle bizarre et ses yeux étaient fixés sur un coin de la pièce derrière lui. Rien n'indiquait qu'il avait conscience de notre présence, même si on essayait de lui parler et de le secouer doucement".

Selon certaines théories, c'est la fracture de son os, provoquée involontairement par Jim Hutton, qui aurait entraîné une réaction violente de la part du corps de Freddie Mercury. Cette réaction qui s'est concrétisée sous forme d'attaque de crise musculaire aurait alors épuisé le corps du chanteur et précipité son plongeon dans le coma, puis sa mort. C'est en effet peu de temps après, le soir du même jour, que la mort de Freddie Mercury a été prononcée. Sur son certificat de décès cependant, la cause officielle de la mort est une pneumonie causée par le virus du sida, dont Freddie Mercury souffrait depuis plusieurs années.

Si le mystère demeure autour de la mort de cette personnalité mythique, c'est parce que le fameux os cassé mentionné par Jim Hutton dans son livre n'apparaît nulle part ailleurs. Ni dans le rapport du médecin, ni dans son autopsie. Il n'a pas non plus été mentionné par Joe Fanelli et Peter Freestone. Jim Hutton ayant été le seul présent dans la chambre de Freddie au moment où c'est arrivé, il est le seul à pouvoir se prononcer sur cette blessure qui aurait pu devenir le catalyseur de la mort du chanteur. Les théories qui stipulent que c'est à cause de cette fracture que Freddie Mercury est tombé dans le coma expliquent que le compagnon du chanteur aurait voulu prendre les devants au cas où ce détail finisse par sortir - et qu'on l'accuse d'avoir précipité la mort de Freddie. Quoiqu'il en soit, Freddie Mercury était déjà gravement malade puisqu'il avait commencé à avoir des symptômes du VIH en 1982 puis a été diagnostiqué du sida en 1987. Il s'est battu pendant de longues années avant de mourir chez lui, entouré de ses proches : son compagnon Jim Hutton, son ami Peter Freestone, son ex Joe Fanelli et son ex-femme et meilleure amie Mary Austin.

Source : https://www.closermag.fr/people/autopsies-de-stars.-freddie-mercury-le-detail-sordide-qui-a-cause-sa-mort-a-t-il-ete-oublie-par-le-legiste-1594134

Mark voulait savoir si l'annonce de la maladie de Freddie et de son décès en quelques heures était planifiée de quelque manière que ce soit.

Pas vraiment. Il y avait un plan pour faire l'annonce avant la mort de Freddie, mais c'était tout.

Après que Freddie soit revenu de Suisse le 10 novembre 1991 et ait pris sa décision d'arrêter ses médicaments, il lui est évidemment venu à l'esprit de faire cette déclaration.

Freddie et Jim Beach en avaient parlé pendant un bon moment, mais il était maintenant temps de faire la vraie déclaration. Jim a dû partir aux États-Unis et, en gros, ils ont trouvé un moment pour le terminer avant son départ. La déclaration a été rendue publique à 20 heures le vendredi 22 novembre.

Rien n'indiquait à ce moment-là que Freddie s'éclipserait si rapidement. Nous savions tous que cela ne pouvait pas être trop long, mais le médecin de Freddie avait dit qu'il pourrait être avec nous encore quelques jours. J'ai tendance à penser que Freddie avait décidé qu'il en avait assez et qu'il était temps de suivre ses propres termes.

Peter Freestone

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article