Blason de queen

Publié le par Freddie Mercury Forever

Voici le blason de Queen, Freddie Mercury ce serait inspiré du blason de Jeanne la Folle.

 
A gauche le blason de Queen et à droite la blason de Jeanne la Folle soit Jeanne 1 ere de Castille née En Espagne

Freddie a trouvé lui même le nom de QUEEN car il a pensé que c'était scandaleux d'utiliser le nom de la Reine ! 

Freddie qui avait fait une école pour devenir illustrateur, il s'est inspiré du blason existant et l'a modifié de manière à ce que le blason de Queen ressemble aux 4 membres du groupe.

Le phénix pour la résurrection, les deux fées qui représente la vierge, signe du zodiaque de Freddie Mercury.

Le crabe qui représente le cancer sur une flamme sur le Q pour Brian May, les deux lions portant une couronne pour John Deacon et Roger Taylor

et la couronne au milieu du Q.

Queen qui veut dire Reine en Français en l'honneur de la Reine d'Angleterre, car les parents de Freddie était fans de la Reine car ils travaillaient sous protectorat Anglais lorsqu'ils étaient à Zanzibar.

 

Le premier logo a été conçu en 1972 et le second logo définitif a été peint en 1975
Le premier logo a été conçu en 1972 et le second logo définitif a été peint en 1975
Le premier logo a été conçu en 1972 et le second logo définitif a été peint en 1975
Le premier logo a été conçu en 1972 et le second logo définitif a été peint en 1975
Le premier logo a été conçu en 1972 et le second logo définitif a été peint en 1975

Le premier logo a été conçu en 1972 et le second logo définitif a été peint en 1975

D'après le livre Freddie Mercury" Voici les paroles de Freddie :

Jouer mon rôle dans l'histoire "Je ne me suis jamais considéré comme le leader de Queen" ; peut-être le membre le plus important… Le concept de Queen devait être royal et majestueux. Le glamour faisait partie de nous et nous voulions être des dandys. Nous voulions "provoquer et scandaliser". Nous ne voulions pas que les gens aient à se demander s'ils aimaient ou non, c'était juste qu'une opinion s'était formée au moment où ils sont venus nous voir. Nous n'essayons pas seulement d'être différents, parce que si tu es un professionnel, chérie, tu n'as pas à essayer d'être quoi que ce soit ! L'idée de Queen m'est venue alors que j'étudiais à l'université.

Si je chantais, c'est ce que je ferais ! ». Finalement, Smile s'est dissous, puis nous avons décidé de former un groupe ensemble. C'est vrai. Nous pensions que nos idées musicales se combineraient. Nous avons fait la connaissance de John Deacon (en juillet 1971) et nous avons décidé de rejoindre le groupe et le nom de Queen. Si le nom de Queen m'est venu à l'esprit dès le début. C'était un nom très majestueux et il était magnifiquement sonore. Il est puissant, très universel et immédiat.

  Il avait un grand potentiel visuel et était ouvert à toutes sortes d'interprétations. C'était lié à beaucoup de choses, comme au théâtre, et c'était magnifique. C'était très pompeux, avec toutes sortes de connotations. Cela signifiait beaucoup de choses. Il n'y avait aucune référence à une seule chose. Vraisemblablement, il était conscient des connotations homosexuelles, mais il n'était qu'une de ses facettes. 

En tout cas, on préfère toujours penser dans le sens plus majestueux du nom Queen plutôt que dans les références homosexuelles.  J'avais peur que les gens aient mal interprété le nom, mais nous savions que la musique annulerait cette image car nous nous concentrions toujours sur la présentation d'un bon produit. Nous avions confiance que les gens se connecteraient avec nous parce que, alors que l'image s'était consolidée, Bowie et Bolan, nous l'avons portée à un autre niveau. 

On pense qu'on les aimerait probablement aux quinceaneros et qu'ils nous donneraient une étiquette « pop », mais ça ne durerait pas trop longtemps. À ce moment-là, nous étions simplement intéressés à susciter une réaction entre les personnes qui venaient nous voir. Cela fait un bon bout de temps depuis que nous avons formé Queen jusqu'à ce que nous ayons un contrat d'enregistrement.  C'est la raison pour laquelle nous étions inquiets que les gens disent: «Ici, ils sont la reine, le glam rock est à la mode, et ils suivent la tendance». Nous ne copions jamais personne. 

Nous étions dans le glam rock avant que des gens comme Sweet et Bowie ne s'inquiètent que nous soyons arrivés trop tard. Notre façon était de présenter un autre type de musique théâtrale. Je crois que tout le monde reçoit une étiquette quand Commence. Les journalistes essaient de le mettre dans un sac et de l'étiqueter. De n'importe quel groupe qui  Commence maintenant, dire qui sonne un peu comme Culture Club ou quoi que ce soit. 

D'autres ressemblaient à Led Zeppelin, parce que nous avions une harmonie vocale et ces choses, c'est pourquoi ils nous ont mis dans ce genre de catégorie. Nous avons été marqués de différentes manières. Les étiquettes sont à la fois bonnes et mauvaises, et si vous les preniez au sérieux, ce serait assez ridicule. Je me fiche de ce qu'ils disent, vraiment. Je crois que les gens ont dit des choses sur nous et que les gens ont changé d'avis après avoir écouté un album. 

A la fin nous avions notre propre sceau : nous avions le sceau de la Reine. Et nous avions notre propre son. De nombreux groupes qui ont émergé après nous avons dit qu’ils nous ressemblaient, et ils n’aimaient pas ça non plus., mais au début il faut passer, forcément, par là. Il a toujours été là. Dès le début, nous avions beaucoup de foi, mais je pensais que le groupe se terminerait au bout de cinq ans et que je me consacrerais à autre chose. 

Mais tout le temps, nous avions tous été dans d'autres groupes auparavant, donc nous avions beaucoup d'expérience sur ce que nous ne pouvions pas faire, et comment nous n'avons pas gardé la bouche ouverte avant la première offre prometteuse des maisons de disques. 

Dès le moment où nous avons fait un modèle (en 1971), nous étions conscients des requins. Nous avons eu des offres incroyables de personnes qui sont parties, « nous les transformerons en prochain T-Rex », mais nous avons été très, très prudents pour ne pas tomber dans la tentation. 

Nous sommes probablement allés dans toutes les maisons de disques avant de repartir avec une seule. Nous ne voulions pas être traités comme un groupe du tas. Nous nous sommes concentrés là-dessus parce que nous n'étions pas préparés à être des musiciens professionnels. Nous disons : "Ou vous nous signez sérieusement ou mieux, laissez-nous courir".

Publié dans Musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article