Freddie Mercury Forever

Freddie Mercury et Queen Fan club France région Bourgogne

Concert Nouvelle zelande Auckland

The Works Australian Tour le 13/04/1985, Nouvelle Zélande, Auckland, Mount Smart Stadium 35000  spectateurs

Freddie est arrivé ivre sur la scène et grossier, il avait bu et tenait à peine debout. Les musiciens du groupe n'en revenaient pas ! Les billets ont eu du mal à se vendre, et le concert a démarré avec une demi heure de retard, à cause de Freddie qui était saoûle au moment de rentrer sur scène. 

Freddie Mercury s'est beaucoup saoulé avec Tony Hadley du Spandau Ballet, partageant des bouteilles entières de vodka et de porto vintage.  Freddie avait oublié ce qu'il devait chanter et oubliait les paroles et chantait n'importe quoi au cours de la première demi heure du spectacle. Les musiciens ont dû redoubler de puissance au niveau de leurs instruments pour combler les lacunes de Freddie. Au moment de chanter Somebody To Love il ne savait plus ce qu'il devait chanter.

Sur les billets il est noté ni alcool ni glace !

Concert Queen
Date 13.04.1985
Lieu
Mont Smart Stadium
Montez le stade intelligent
Chansons
  1. Machines (Or 'Back to Humans')
  2. Tear It Up
  3. Tie Your Mother Down
  4. Under Pressure
  5. Somebody to Love
  6. Killer Queen
  7. Seven Seas of Rhye
  8. Keep Yourself Alive
  9. Liar
  10. It's a Hard Life
  11. Dragon Attack
  12. Now I'm Here
  13. Is This the World We Created...?
  14. Love of My Life
  15. Guitar Solo
  16. Brighton Rock
  17. Another One Bites the Dust
  18. Hammer to Fall
  19. Crazy Little Thing Called Love
  20. Bohemian Rhapsody
  21. Radio Ga Ga
  22. I Want to Break Free
  23. Jailhouse Rock
  24. We Will Rock You
  25. We Are the Champions
  26. God Save the Queen
Pays Auckland Nouvelle-Zélande
Bande de soutien Les Narcs
Présence 35000
Vidéo - informations Selon la rumeur, un enregistrement professionnel existerait dans les archives d'une chaîne de télévision locale.
Morceaux Tony Hadley du Spandau Ballet est venu voir son ami Freddie et ils se sont tous les deux saoulés comme des porcs avant le concert de Queen (même de nombreuses personnes dans le public ont remarqué qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas avec Freddie ce soir-là :-) En plus de cela, Tony a décidé de rejoindre Queen pour le rappel ("Jailhouse Rock") mais il a confondu les paroles et a commencé à chanter "Tutti Frutti" à la place.
Musiciens
Freddie Mercury (chant, piano, guitare électrique),
Brian May (guitare électrique, choeurs, guitare acoustique),
Roger Taylor (batterie, choeurs),
John Deacon (guitare basse, guitare électrique),
Spike Edney (claviers, piano , guitare électrique, chœurs),
Tony Hadley (chant dans Jailhouse Rock)

A Auckland, Tony avait reçu des instructions claires du manager Steve Dagger pour faire profil bas. Il n'a pas pris écouté les consignes, surtout en sachant que son camarade Freddie était en ville.
 

Tony Hadley et Freddie Mercury

"Il était très rare que Freddie monte ivre sur scène", a déclaré Spike Edney. "L'une des rares fois où cela s'est produit, c'était lors du premier concert de Queen au Mount Smart Stadium d'Auckland, après avoir passé un après-midi ridicule avec Tony Hadley. Tony a décidé de surprendre le groupe : — Je suis resté à leur hôtel, je me suis présenté au soundcheck, j'ai discuté, puis je suis retourné avec Freddie à l'hôtel et nous nous sommes retrouvés au bar. 

Puis Freddie a dit: "Prenons du Stoli." Nous étions assis là à discuter des problèmes du monde et à échanger des histoires de guerre rock 'n' roll pendant que nous tuions la bouteille de vodka. pur. Puis il m'a invité : « Chérie, allons dans ma chambre. J'ai une bouteille de Porto millésimé. À ce moment-là, nous étions tous les deux défoncés », déclare Tony avec une grimace. 

"Alors Freddie a trouvé celui-ci : "Tu dois monter sur scène avec nous ce soir." « Je ne veux pas être fouineur », ai-je répondu, même si j'étais à bout de souffle. "Non, non et non", a-t-il insisté, "ce sera génial." Freddie a appelé Roger et John. "Tony va jouer avec nous aujourd'hui, d'accord, chérie ? Formidable." Ils semblaient être d'accord. "Notre seul problème pourrait être Brian", a-t-il avoué. "Il a tendance à être un peu une chèvre avec ce genre de chose.

Puis il a appelé Brian et a dit, tout en diplomatie : « Brian, chéri, Tony va monter sur scène avec nous ce soir pour chanter « Jailhouse Rock », d'accord ? Tony, mon amour, a convenu Brian, ne s'est pas donné la peine du tout." Puis je me suis souvenu: "Je ne connais pas les paroles, mon pote." "Ne t'inquiète pas," répondit-il gracieusement. "Je ne sais pas non plus!" 

Le duo ivre s'est assis pour essayer de mémoriser les paroles de la chanson. Ils ont inventé la moitié des mots et ont deviné le reste. Alors Tony a dit au revoir et s'est endormi. "Le soir, je suis arrivé au spectacle et tout le monde m'a demandé : 'Qu'est-ce que tu as fait de Freddie ? Il est défoncé ! "Eh bien, nous nous sommes saoulés." Ils se regardèrent. « Mais Freddie ne se saoule pas avant de monter sur scène ! » a dit quelqu'un.

Il n'a jamais été aussi difficile de faire jouer le chanteur. «À l'époque, tout le monde portait des chaussures de boxe Adidas qui étaient montantes et avaient des lacets jusqu'au sommet. C'était confortable et bon pour courir et sauter autour de la scène », explique Spike. 

"Cette nuit-là, Freddie s'est évanoui sur le canapé du vestiaire. Tony Williams, l'un des assistants costumiers, habillait Fred, avec Joe Fanelli, car il n'avait pas les moyens de s'habiller lui-même. Ils ont mis ses vêtements et ses baskets. 

Mais quand Freddie s'est levé et a essayé d'avancer, il n'a pas pu. Nous avons entendu l'annonce : "Allez jouer  maintenant !" Nous devrions maintenant être du côté de la scène. Freddie a crié : "Enfoirés, vous avez porté mes collants à l'envers !" Une minute plus tard, il était couché à l'envers comme un scarabée tandis que Tony et Joe tentaient comme des fous de dénouer leurs lacets pour sortir leurs baskets et leurs collants. 

Finalement, ils ont réussi à tout arranger et nous avons couru en bas. L'intro était déjà terminée et la scène était remplie de fumée. Nous sommes arrivés juste à temps. Fred, Dieu ait son âme, était tellement hors de lui qu'il avait l'air de s'envoler. "Il a improvisé, inventé des choses et a mal chanté pendant la première demi-heure du spectacle. Roger avait la tête baissée, ne pouvait faire face à personne. Brian lui lança un regard abasourdi, comme 'Qu'est-ce qui se passe?' 

À mi-chemin du spectacle, Freddie était un peu plus sobre. A partir de là, tout s'est bien passé. Jusqu'à ce que Hadley arrive."

Bouleversé par la conversation qu'il a eue au téléphone avec le manager, affolé d'apprendre que Tony faisait tout sauf agir avec discrétion, le chanteur avait hâte d'être devant un public. "J'étais debout sur le côté de la scène pendant que Queen jouait, essayant toujours de me souvenir des putains de paroles de 'Jailhouse Rock'", a-t-il ri. 

"Freddie s'est étalé sur le piano de Spike et a crié : 'Hadley, espèce de bâtard, je suis trop ivre !' devant 45 000 personnes. J'étais là, marmonnant comme un idiot, avec quelques mots-clés griffonnés à la main : « gardiens... prison de comté... fête... prison... rock ». 

Je n'arrivais pas à mémoriser les paroles. Enfin, Freddie a annoncé : "Mesdames et messieurs, Tony Hadley !" Le public s'est déchaîné, j'ai couru et j'ai commencé à chanter le bop-bop de l'intro de 'Tutti Frutti'. Mauvaise chanson ! Freddie a crié : "C'est vrai ! Très bien !" Brian a réagi avec un "What the fuck ?" Les autres se pissaient de rire. Moi et Freddie on s'en foutait. Nous avons ajouté plus de carburant au feu. On a fait semblant de coucher avec la guitare de Brian pendant qu'il jouait et tout. 

Freddie ivre pendant le concert d'Auckland 1985

Écrit par David Austin traduit en français

En avril en Nouvelle-Zélande, vous êtes déjà bien en automne, peut-être un peu en retard pour un concert en plein air, mais heureusement, le 13 avril a été couvert toute la journée sans pleuvoir. Et c'est donc ce jour-là que Queen a donné son premier et unique concert dans la petite Nouvelle-Zélande devant une foule de 30 000 personnes au stade Mt. Smart (aujourd'hui Ericsson). Le concert a commencé tard, Freddie Mercury et Tony Hadley (du Spandau Ballet) se sont saoulés avant le concert. Peu de gens semblaient le remarquer, même s'il y avait quelques gars maoris devant moi qui riaient comme des fous quand Freddie est arrivé ("Aw mec, il est tellement dans le pétrin !!").

Freddie ne semblait pas épargner les mots de quatre lettres (
"Hello New Zealand,we're gonna have one muthaf*****er of a time" )("Bonjour la Nouvelle-Zélande, nous allons avoir un  muthaf*****er de temps"). Entre les chansons, Freddie faisait ses exercices vocaux habituels, principalement construits autour des notes d'ouverture de " You take my souffle away ", puis dimiss it (" My voice is F ***** D !! "). Puis plus tard, lors de l'introduction de "Hammer to fall", ("En voici un pour tous les fans de heavy metal pour se branler !!").

J'ai entendu une interview plus tôt dans la semaine avec le promoteur affirmant que le set de Queen plairait aux anciens et aux nouveaux fans. Malgré cela, je doutais jusqu'à quel point Queen irait dans le catalogue arrière. Imaginez ma surprise lorsqu'ils ont dégoté une pépite du premier album comme "Liar". Avec tous les changements dans le son et l'image de Queen au cours des années précédentes, cette chanson a éliminé tous les doutes que j'avais sur le fait que ce groupe était en contact avec son passé. C'était l'une des dernières chansons que je m'attendais à entendre et sans aucun doute mon point culminant.

Pour "Love of my life", Brian May a expliqué qu'au fil des ans, c'était devenu une tradition pour la foule de se joindre à nous. Malheureusement, cette chanson n'est pas aussi connue ici que dans d'autres parties du monde et d'ailleurs, les Néo-Zélandais sont des chanteurs publics réticents dans le meilleur des cas de toute façon. Le tristement célèbre numéro de drag de Freddie pendant "Je veux me libérer" était de retour après avoir été abandonné sans cérémonie plus tôt cette année-là à Rio. À la fin de la chanson, il a jeté ses faux seins dans la foule.

Tony Hadley a rejoint Queen sur scène plus tard. Le Spandau Ballet était en tournée en Australie à l'époque et a traversé la Tasmanie pour voir Queen. Il a rejoint le groupe pour "Jailhouse Rock", j'ai entendu depuis qu'il était tellement ivre qu'il a commencé à chanter le premier couplet de "Tutti-Fruitti" à la place (jamais remarqué).

Les critiques étaient plutôt justes. Il y avait des mots à l'effet que Queen a prononcés, bien que cela ait pris un certain temps. Peut-être que certaines chansons étaient un mystère pour ceux qui n'avaient entendu que "Greatest Hits", mais les choses ont vraiment décollé dans le dernier tiers du spectacle. Presque tout le monde semblait chanter avec "Crazy little thing called love", faire des claquements de mains dans "Radio Ga-Ga" et se balancer sur "We are the champions".

Roger a jeté ses baguettes dans la foule à la fin du concert, une a depuis refait surface. Malgré la prétention de Freddie au contraire, sa voix sonnait très bien et sans aucun doute tout le monde est parti heureux. Pour ma part, je n'aurais pas pu demander plus.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article