Freddie Mercury et Queen Fan club France et Région Bourgogne

Freddie Mercury Forever

Peter Straker ami avec Freddie Mercury

Né à la Jamaïque le 7 novembre 1943, Peter Straker est connu de plus d'une génération de fans de musique et de théâtre. Peter  Straker  a déménagé à Londres dans sa petite enfance. Il s'est fait connaître pour la première fois en 1968, lorsqu'il a joué le rôle de Hud dans la production londonienne originale de Hair .

Au cours des trois années suivantes, il a sorti une succession de singles sur le label Polydor , bien qu'aucun n'ait connu un succès commercial. En 1971 (crédité de façon mononyme sous le nom de Straker), il apparaît dans le film comédie dramatique Girl Stroke Boy , co-écrit et co-produit par Caryl Brahms et Ned Sherrin .  En 1972, il signe avec RCA Victor , et obtient un petit succès avec la chanson "The Spirit is Willing", basée sur " Jesu, Joy of Man's Desiring " de JS Bach , et adaptée par le duo de compositeurs de Ken Howard et Alan Blaikley , qui a également produit le single.

Crédité à "Peter Straker - The Hands of Dr. Teleny", il est entré dans les charts le 19 février 1972, a eu une durée de vie de 4 semaines et a culminé au n ° 40. Howard et Blaikley ont écrit et produit le premier album de Straker en 1972, Private Parts , basé sur les réminiscences de Straker de sa vie. 

Au milieu des années 1970, il a déménagé chez Pye Records et a fait une tournée en tant que chanteur. Il a rencontré Freddie Mercury , et ils sont devenus des amis proches.  Freddie Mercury a contribué à gagner Straker un nouveau contrat d'enregistrement avec EMI et a coproduit son premier album pour le label, This One's On Me , avec Roy Thomas Baker .

L'album de 1978 de Straker, Changeling , produit par Tim Friese-Greene , avec la plupart des chansons écrites par le guitariste Mike Allison bien que plusieurs aient été écrites ou co-écrites par Straker. En 1979, Peter Straker sort l'album Real Natural Man , sorti sur Rocket Records. Cependant, le disque a de nouveau rencontré peu de succès et Straker a reconsidéré l'orientation de sa carrière. 

Peter Straker et Freddie Mercury

Peter Straker, un jeune homme bien élevé avec une voix merveilleuse et une gamme vocale impressionnante avec laquelle il aurait eu plus de succès, a demandé à Freddie de produire son album post-glam rock et numéros vaudevillians. Freddie a non seulement accepté mais, dans un acte généreux, a investi 20 000 £ de sa propre poche dans le disque, intitulé This One's On Me. Le LP a produit deux singles: " Jackie " et " Ragtime Piano Joe ". 

Des amis communs se souviennent des deux comme "un couple d'écolières coquines" ou comme des "frères", mais jamais comme des amants, et la rivalité fraternelle était le fondement de leur relation. "Straker a servi d'exutoire à Freddie", a déclaré Peter Freestone— Il était toujours prêt à éclater de rire. — La base de la profonde amitié entre Freddie et Peter était une passion pour l'opéra et les classiques — se souvient Lee John, un ami des deux artistes et le fascinant chanteur d'Imagination, un trio soul et dance des années 1980. 

Lui et Freddie apprenaient l'un de l'autre dans la même mesure. En termes d'amitié, ils étaient des âmes sœurs. 

« Je suis allé à sa fête d'anniversaire à New York », se souvient PETER Straker. « Je suis arrivé le matin de son anniversaire et la première chose qu'il m'a montrée, c'est cet immense frigo de champagne Cristal… Je suis venu pour trois jours et je suis resté trois semaines. »

Puis il y a eu la fameuse altercation entre Freddie et son cher ami Peter Straker. L'amitié de plusieurs années s'est terminée en un clin d'œil et les deux n'ont plus jamais fait la paix. « Straker était drôle, un vrai clown. Il était bon pour Freddie parce qu'il le mettait de bonne humeur et le faisait rire », a déclaré Barbara. «Mais Straker n'était pas une personne établie. Il n'avait aucune direction. Il a toujours « vécu avec des amis ». 

Finalement, il a trouvé un appartement à Londres, dans l'un des immeubles de Jim Beach. Mais la salle de bain avait grand besoin d'être rénovée : carrelage, baignoire, lavabo, tout. Cinq fois, Freddie a donné de l'argent à Peter pour réparer la salle de bain, mais le travail n'a jamais été fait. 

Freddie a fini par perdre patience et a rompu les liens avec lui pour de bon. Straker n'a jamais compris pourquoi. Freddie a commencé à agir comme ça souvent. Il a donné sans compter, jusqu'au jour où ce fut la goutte d'eau. Peut-être que les attitudes radicales découlaient du stress de savoir qu'il avait une maladie grave, même s'il ne l'avait pas avoué. Barbara Valentin

Freddie tomba malade et Peter Straker s'est inquiété pour Freddie mais il a préféré l'exclure de sa vie car il voulait garder seulement les plus proches. Freddie ayant estimé que Peter n'était pas suffisamment proche pour rester près de lui.

Peter continua de rendre visite à Freddie et lui demanda se qui se passe il lui a demandé s'il avait le sida, il lui a répondu que non. Mais Peter s'inquiéta car il voyait Freddie maigrir et il a pensé qu'il avait un problème de leucémie ou quelque chose comme ça !

Peter lui a renouvelé son amitié et il lui a dit qu'il serait toujours là pour lui, et il ne l'a jamais revu. Il n'a pas assisté non plus aux funérailles de Freddie.

Apparitions :

  • Hair (musical) Hair (enregistrement original de Broadway Cast) (1968)
  • Le projet Alan Parsons : I Robot (1977)
  • Freddie Mercury : The Great Pretender (clip) (1987)
  • Freddie Mercury et Montserrat Caballé : Barcelone (album) (1988)
Peter Straker ami avec Freddie MercuryPeter Straker ami avec Freddie Mercury
Peter Straker ami avec Freddie MercuryPeter Straker ami avec Freddie MercuryPeter Straker ami avec Freddie Mercury
Peter Straker ami avec Freddie MercuryPeter Straker ami avec Freddie MercuryPeter Straker ami avec Freddie Mercury

Freddie a fêté ses 32 ans dans la belle commune de Saint Paul de Vence, dans le sud de la France, où Rolling Stone Bill Wyman avait une maison. La fête a culminé avec Freddie et Peter Straker chantant ivre les airs de Gilbert et Sullivan.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article